Actualités


Naissance d’un audacieux projet : "Edahlion" (2/2)

...A L’EQUIPE TECHNIQUE

En début 2012, Trustwonder rejoint l’association culturelle « La Colombe » à Wissembourg afin de poser un statut juridique, essentiel pour officialiser les projets à venir. De son côté, le groupe Célest’art participe au FCMCA 2012 (Festival du Cour-Métrage Chrétien d'Alsace) et remporte deux prix : meilleure bande son et prix du public. Et les travaux de l'équipe de scénaristes révèlent peu à peu le véritable potentiel du concept : la décision est prise, « Vustan » sera un long-métrage !

C’est au milieu de l’année 2012 que Michel invite Jonathan à rejoindre l’aventure en lui proposant une co-réalisation. Car il voit déjà que le projet est particulièrement ambitieux: pour relever ce grand défi technique et logistique, il faut réunir les forces !
Jonathan accepte, et la première réunion de direction rassemble la future équipe technique dès l’hiver 2012 : [de gauche à droite sur la photo 1] Jonathan Galland (compositeur), Johann Deguin (chef opérateur image), Timothée et Anaël Schuler (régisseurs), Michel Jacky et Jonathan Ott (réalisateurs).

En janvier 2013 l’équipe organise les premiers castings. La fameuse BMCC (Blackmagic Cinema Camera) fait son apparition en mars et le premier tournage a lieu le 6 avril !
Et courant décembre 2014, le film se pare enfin de son titre définitif : « Edahlion, le royaume orphelin ». Les tournages s'enchaînent alors et commence la promotion pour la diffusion d’un film qui s’annonce prometteur !


NOTRE DÉFI POUR LA SUITE : LA POST-PRODUCTION

Les tournages semblent loin derrière en ce mois de janvier, même si, afin de parfaire l'enchaînement des séquences et soigner certains détails, il aura encore fallu tourner quelques scènes additionnelles.
Après un début d’année 2016 marqué par divers défis techniques (compatibilités, licences, organisation et communication) et une mise en place de l’équipe de montage plus longue que prévue, celle-ci est enfin au complet : quatre monteurs ainsi que le réalisateur se partagent la tâche.

Les rencontres de travail sont productives, mais consacrer régulièrement du temps au montage, c’est plutôt compliqué pour ces bénévoles aux emplois du temps bien remplis… On salue déjà leur travail considérable, puisqu’à présent plus d’un tiers du film a déjà été monté (30 minutes environ) !
De cette tâche faramineuse dépendent aussi d’autres champs de la post-production, tels que la création des effets sonores, de la bande originale et des effets visuels ; autant d’étapes que nous avons hâte de franchir pour vous présenter cette belle collaboration !