Longs-Métrages - Edahlion

Coupe d'Edahlion

Synopsis

Le roi d’Edahlion a sombré dans la folie et laisse derrière lui un royaume dévasté. Ses habitants ont perdu la foi en le Protecteur, leur dieu qui, depuis, semble garder le silence. Ils vivent dans la crainte d’une invasion des « nécros* » : séduits par le pouvoir de la sorcellerie, ces hommes déchus forment à présent une armée invincible.

La guerre est imminente.

Vustan les hait du plus profond de son cœur, à cause de la mort de ses parents. Il prend les armes pour venger l’honneur familial et protéger son pays. Mais alors que l’ennemi sème la destruction autour de lui, Vustan doit faire face à la noirceur de son propre cœur.

Sur sa route, des rencontres improbables et des miracles changeront sa vie à tout jamais.

*nécromanciens 

Tirewere

Un film naissant

Edahlion, le Royaume Orphelin est un long-métrage amateur dont l’histoire se déploie dans un univers médiéval-fantastique. En 2010, l’idée d’un long-métrage germait, sonnant le top départ d’un travail de plus de deux ans d’écriture du scénario. Dès janvier 2013, les castings débutent pour recruter les acteurs principaux. C’est le début d’une grande aventure.

La rencontre des réalisateurs et le scénario : Naissance_d'un_audacieux_projet_1/2
L'équipe technique et la post-production : Naissance_d'un_audacieux_projet_2/2


Un casting particulier

Une équipe s’est alors constituée, rassemblant des passionnés dans différents domaines. Avec un budget de 15 000 € et plus de 500 personnes ayant participé à ce jour, ce projet est une réelle aventure humaine. Au cours des tournages, des relations se créent et le bouche-à-oreille permet de rassembler les musiciens celtiques du groupe Excalembourg, ou encore des médiévistes sachant manier l’épée. La réalisation de ce film, financé par des fonds privés, est basée uniquement sur le volontariat et le bénévolat. La sortie du long-métrage est prévue pour 2017.

Un projet made in Alsace

Quant aux lieux, c’est en Alsace que nous les trouvons pour la plupart. Des forêts aux plaines du Ried, en passant par le Mont Sainte-Odile, la diversité des paysages offerts par cette région est impressionnante. Nombre de sites remarquables ont ainsi accueilli l'équipe de tournage : des châteaux comme le Bernstein, le Wangenbourg, le Lichtenberg ; des villes de caractère telles que Wissembourg, Ribeauvillé, Obernai, etc. ; mais aussi l’expéridrôme de Niederbronn-Les-Bains, la Tannhutte de Breitenbach, les prairies de Cleebourg et d'Ottrot, le champ du feu, ou encore la vieille grange d’une bâtisse de Châtenois construite avant-guerre.